13/09/2007

Chucho et Bebo VALDEZ, père et fils...

 



 

Chucho Valdez n'avait plus revu son père depuis 5 ans, à New York ils leurs fût donné l'occasion de se retrouver et de dialoguer par le biais de deux pianos. Ils ne s'étaient pas parler en 18 ans depuis que le père avait quitté Cuba au début de la révolution. Cependant, même séparé, ils étaient très proche. A cette occasion le dialogue fût purement musical. Leur conversation musical traduit par les pianos, était remplie de souvenirs et des sentiments des plus intimes. Bebo, le père, se souvenait des compositeurs Espagnol tel que Albèniz et Granados, alors que le fils jouait des notes que son père avait écrit il y a fort longtemps et en avait oublier l'existence... Sur la vidéo que vous pourrez savourer ils jouent "La Comparsa". Belle écoute 

 

05/06/2007

 

Pour rester dans la musique classique mais faire une transition tout en douceur vers la théatralité je vous propose un spectacle dont la description est comme tel...

Robert et Clara Schumann

Johannes Brahms

 Une amitié passionnée

 Oeuvres pour piano et violoncelle

Lettres et témoignages

 Violoncelle: Nicolas Deletaille

Piano: Manon Gertsch

Lectures: Phil Kaiser

 En plein romantisme allemand se dessine une histoire d’amitié, d’admiration, de passion entre trois grands musiciens. Clara Schumann, exceptionelle virtuose du piano, est alors la muse de deux compositeurs géniaux: Robert Schumann et Johannes Brahms. Plus que jamais, l'amour de l'autre se confond dans l'amour de la musique, les sentiments sont exacerbés par l'éloignement et la solitude inhérents à leur mode de vie d'artiste courant les concerts à travers l'Europe.

 Oeuvres jouées:

Robert Schumann, Fünf Stücke im Volkston op. 102, No2

Robert Schumann, Drei Phantasiestücke op. 73

Clara Schumann, Romance op. 2

Johannes Brahms, Sonate op. 38

Le concert a lieu samedi 16 juin à 20h30 dans le salon de Monsieur Julian Schutte, Av. Jeanne 13, 1050 Bruxelles. Il sera suivi par une petite réception "cheese and wine". Prix: 12 euros.

Réservation souhaitée auprès de julian.schutte@skynet.be

Une production de la

Compagnie Cadre Blanc

04/06/2007

Concours Reine Elisabeth...et le (la) gagnant(e) est...

vinnitskayaC'est donc la pianiste Anna Vinnitskaya qui a  remporté le premier prix du Concours Reine Elisabeth 2007. Lors de sa prestation mercredi dernier, cette jeune russe de 23 ans avait fait forte impression. Son 2eme concerto de Prokofiev avait soulevé un tonnerre d'applaudissements.

La Bulgare Plamena Mangova, est deuxième devant le Suisse Francesco Piemontesi. Enfin un autre Russe remarquable, Ilya Rashkowsky s'empare de la quatrième place, suit la coréenne Hyo-Sun Lim . Des cinq belges qui s'étaient qualifiés pour la demi-finale, Liebrecht Vanbeckevoort était le seul à avoir été admis à participer à la finale.  Il s'est finalement classé sixième.

Pour plus d'info http://www.concours-reine-elisabeth.be/fr/actu.php#318

28/05/2007

Concours Reine Elisabeth 2007 "Piano"

J'aimerais vous proposer le programme de cette semaine du Concours Reine Elisabeth 2007 pour Piano. Pour plus d'info sur l'historique du concours je vous invite de lire sur le site http://www.concours-reine-elisabeth.be/fr/historique/chan... vous y trouverez toutes les informations nécessaire. Dans "le Soir" il y a de très bons articles dont un extrait choisis ci-dessous. Bonne lecture mais surtout bonne écoute, laissez vous surprendre par la musique.

-Depuis plusieurs années, l'oeuvre imposée en finale fait l'objet d'un concours international de composition. C'est l'oeuvre pour piano et orchestre du compositeur espagnol Miguel Galvez-Taroncher qui a été retenue parmi les 165 partitions venant des cinq continents soumises à un jury international.

Miguel Galvez-Taroncher est né à Valence, en Espagne, en 1974. Elevé dans un environnement musical, il a étudié le piano, l'harmonie et la composition au Conservatoire « Amaniel » de Madrid. Il a poursuivi sa formation à Vienne et a obtenu en 1998 sa licence en composition et un prix du ministère de l'Education et des Sciences autrichien pour la fin de ses études. Depuis 2005, il enseigne la composition au Conservatoire royal supérieur Victoria Eugenia de Grenade.

Il est déjà l'auteur de nombreuses oeuvres et a notamment remporté le prix de composition musicale du Collège d'Espagne à Paris en 2006 et a reçu diverses commandes du Centre pour la Diffusion de la Musique contemporaine et de l'Institut de la Musique de Valence en 2007.

Depuis cette année, il est compositeur en résidence de l'Orchestre des Jeunes de Valence.

Dans la présentation de « La luna y la muerte », le Concours souligne qu'il ne s'agit pas d'une oeuvre « à programme ».

Le développement est purement abstrait mais la dualité du titre du poème se retrouve dans l'alternance entre deux grandes idées, l'une dédiée à la lune et l'autre évoquant la mort. " Je suis heureux que cette oeuvre soit présentée pour la première fois au Concours Reine Elisabeth parce qu'elle sera jouée douze fois en une semaine. C'est impossible à envisager ailleurs ! Or il est essentiel dans la musique contemporaine que le public puisse entendre une oeuvre plusieurs fois. Il faut connaître une partition pour être en mesure de l'apprivoiser."

L'oeuvre imposée lors de la finale est une des spécificités du Concours Reine Elisabeth. Les douze finalistes doivent en effet interpréter une oeuvre inédite imposée qu'ils découvrent lorsqu'ils entrent à la Chapelle où ils ont une semaine pour l'étudier sans aide extérieure.

Lors de la finale qui se déroule au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles du lundi 28 mai au samedi 2 juin, chaque candidat doit présenter une sonate classique de Beethoven, Haydn, Mozart ou Schubert, l'oeuvre imposé et un concerto au choix. Les candidats seront accompagnés par l'Orchestre National de Belgique sous la direction de Gilbert Vargas.

C'est le pianiste suisse Francesco Piemontesi qui affrontera le premier le public lundi prochain. C'est donc lui qui aura l'honneur de jouer pour la première fois l'oeuvre de Miguel Galvez-Taroncher en public.

Voici l'ordre de passage des douze finalistes : Lundi 28/05 : Francesco Piemontesi, né en juillet 1983 à Locarno (Suisse), qui jouera le concerto de Brahms, et Mariangela Vacatello, née en janvier 1982 à Castellammare di Stabia (Italie), qui jouera le concerto nº3 de Prokofiev.

Mardi 29/05 : Hisako Kawamura, née en mai 1981 à Osaka (Japon), qui a choisi le concerto nº1 de Chopin, et Hong-Chun Youn, né en décembre 1982 à Séoul (Corée), qui a choisi le concerto nº3 de Rachmaninov.

Mercredi 30/05 : Miyeon Lee, née en octobre 1982 à Séoul (Corée), qui jouera le concerto nº5 de Beethoven, et Anna Vinnitskaya, née en août 1983 à Novorossijsk (Russie), qui a opté pour le concerto nº2 de Prokofiev.

Jeudi 31/05 : François Dumont, né en octobre 1985 à Lyon (France), qui a choisi le concerto nº1 de Tchaïkovsky, et Plamena Mangova, née en juin 1980 à Pleven (Bulgarie), qui a choisi le concerto nº2 de Liszt.

Vendredi 01/06 : Hyo-Sun Lim, née en avril 1981 à Jeonju (Corée) et Ilya Rashkovskiy, né en novembre 1984 à Irkutsk (Russie), qui joueront tous les deux le concerto nº3 de Rachmaninov.

Samedi 02/06 : Stanislav Khegay, né en juillet 1985 à Almaty (Kazakhstan), qui jouera lui aussi le concerto nº3 de Rachmaninov et Liebrecht Vanbeckevoort, né en septembre1984 à Malines (Belgique), qui a opté pour le concerto nº 3 de Prokoviev.

C'est donc le 3e concerto pour piano et orchestre de Rachmaninov qu'on entendra le plus souvent. Quatre candidats l'ont en effet choisi (Youn, Lim, Rashkovsliy et Khegay). On entendra également deux fois le concerto nº3 de Prokofiev (Vacatello et Vanbeckevoort). Les six autres candidats ont tous choisi des concertos différents.

Belles soirées à vous