01/04/2009

BOUGE 2009 de Singel

<3 o_logo_deSingel_zwart_34341

bouge 2009

BOUGE B 2009

du 22 > 25 avril 2009

festival de danse et performance

4 jours : CollectifHue AitanaCordero CláudiaDias JaimeLlopis LisbethGruwez PieterAmpe&GuilhermeGarrido
www.desingel.be

28/10/2008

Une performance au beursschouwburg...

NADA GAMBIER - Once Upon a Time in Petaouchnok

31/10 - 01/11/2008

Entre document et fiction la nouvelle production de Nada Gambier nous présente des personnages qui vivent leur vie dans un environnement incomplet. Une vie qui a pourtant quelque chose de très familier, aussi artificielle et surréelle qu’elle soit. Pendant que les scènes se suivent, nous voyons comment les habitants de Petaouchnok se construisent une identité à travers leur peur, humour, haine ou indifférence apparente. Nada Gambier partage avec nous sa fascination pour l’ennui quotidien, mélangé à l’intensité de la réalité.

performers : Coralie Stalberg, Beatrice Didier, Renata Adler, Jef Stevens, Myriam Vancraeynest en Nada Gambier
Concept: Nada Gambier
Production: wpZimmer voor Filter vzw
Coproduction: Pact Zollverein (Essen)
Avec le support de: wpZimmer, Vlaamse Overheid, Beursschouwburg
En collaboration avec: Buda kunstencentrum Kortrijk, Bains::Connective

Nada%20Gambier%20website

NADA GAMBIER - Once Upon a Time in Petaouchnok

02/07/2008

hamaYôko - Ygun -n9-CD (E52)


 Yôko Higashi est japonaise, musicienne et danseuse. Elle collabore en qualité de vocaliste et de musicienne avec des gens comme Florent Dichampt, Lionel Marchetti, John Hegre ou la violoniste Agathe Max. Elle travaille avec d’autres musiciens en tant que danseuse et chorégraphe, notamment avec Lionel Marchetti. hamaYôko est son nouveau projet musical qu’elle défini comme electro-pop-influencé-par-la-musique-concrète. « Ygun –n9 » est le deuxième album de ce projet, toujours sur l’excellent label entr’acte records, et il poursuit la collaboration avec Lionel Marchetti, qui co-masterise le CD, et avec qui elle travaille sur un nouvel album de musique concrète « Okura 73°N–42°E », ainsi que sur un nouveau hamaYôko.

"Ygun –n9 " est une grande ratatouille de styles et d’influences ; Yôko Higashi y accumule ses différentes formations: chant classique, piano, théâtre Nô, danse Butô, Commedia del arte et même Aïkido pour la pochette…Les plages, scénarios miniatures, mises en scène de théâtre pour l’oreille, passent de pièces électro-acoustiques à des chansons minimalistes, et de fouillis bruitistes à des épures électroniques. Si cette profusion de genres et de climats, non seulement différents, mais souvent opposés, peut sembler exténuante à première écoute, une insistance et une réécoute permet d’isoler les composantes et de découvrir les trésors enfouis dans cette construction touffue, dense, chanson un instant et chaos l’autre. L’aspect visuel, scénique, manque certes pour profiter pleinement de ces compositions théâtrales, dans lesquelles on sent que la production physique, l’implication du corps dans la musique, a autant d’importance que la conception intellectuelle, cérébrale, qui va généralement de pair avec la musique électro-acoustique (à moins qu’elle ne lui soit attribuée à tord.)


Loin d’être une entreprise de séduction, comme le ferait ( excessivement bien, ceci dit ) quelqu’un comme Tujiko Noriko, Yôko Higashi met en avant les aspect les plus abrasifs, les plus extrêmes, les plus acides, les plus malplaisants de ses capacités vocales. Comme dans la danse Butô dont elle est une disciple, c’est par la grimace, l’exagération et la torsion, l’approche à rebrousse-poil, qu’elle s’exprime, et comme dans le Butô, c’est au milieu du chaos et de la destruction que brillent des éclairs de beauté, étranges et quelque peu vénéneux.

02/11/2007

Comment vous décrire ce que j'ai vécu...?

 ? 

Un voyage vers la rencontre ultime de - U - soi. Un casque sur les oreilles la seule liaison avec la petite voix qui me guide dans ce labyrinthe infernal où il faut trouver la sortie, tractée par un moteur dont je ne possède pas le contrôle et qui ne va jamais là où j'aimerais qu'il aille, qui apporte encore plus de confusion. Des lunettes sur les yeux qui me montre des images 3D d'un environnement...Les images qui défilent sont-elles bien l'endroit dans lequel je me mouve ?  Ou tout n'est-il que pure illusion ?  Et la peur l'angoisse, le lacher prise, faire confiance  à cette petite voix... qui me lache à certain moment...

Et les sensations de tremblements de vibrations sont-elles vraiment l'effet de la technologie, ou émanent-elles de moi, de mon propre corps en mouvements...? Ces sons, cette musique qui m'enivre, pourtant je ne vois plus rien etj'ai l'impression de voir tout un spectacle, ces sons qui m'ont fait voyager pendant des heures... Une impression d'avoir parcourue des dizaines de kilomètres, d'avoir découvert tout un univers, se passe en réalité qu'à l'intérieur de moi...!

Excellent, passionant, déroutant - soi - arrêt frénétique!

U - Raging Standstill !

decoration

02/09/2007

Paintjam Dan Dunn.... Ladies and gentlemen,

 

 

Paint jam Dan Dunn
John Lennon paintjam