05/02/2009

Samedi 14 février : vous "fête" quelque chose ?

  THEATRE VARIA  

NUIT SUR LE MONDE

Conception: Patrick Bonté

Mise en scène et chorégraphie de Patrick Bonté et Nicole Mossoux.

Du 10 au 14 février 2009. Du mardi au samedi à 20h30. Le mercredi à 19h30. Grand Varia.

Réserver

Avec: Sébastien Jacobs, Leslie Mannès, Sylvie Merck, Ayeleen Parolin, Maxence Rey, Candy Saulnier, Armand Van Den Hamer.

Théâtre de fantasmes et d’images, Nuit sur le monde opère comme un triptyque qui déclinerait en trois temps une relation à l’ancestral, au contemporain et à un futur hypothétique. Tout part de l’image d’un bas-relief composé de figures qui se mettent en mouvement et se détachent de la pierre et de l’ombre… Chutes abruptes, embrassements incertains, passages ininterrompus : une humanité défile dans le doute de ses origines et l’assurance de sa fin.

Extraits du spectacle

La première partie du triptyque Noli me tangere a été créée en 2006 et la version complète du spectacle fut jouée en 2007, aux Brigittines, suivie de représentations en Angleterre, Pologne, Italie et Flandres.
Noli me tangere a reçu le Prix spécial du jury au Festival de Mimos de Périgueux pour « l’excellence de sa recherche exprimée de manière magistrale par un spectacle d’une rare intensité qui transcende le temps ».

Soirée spéciale En bord de scène

Le jeudi 12 février rencontre avec l'équipe artistique à l'issue du spectacle.
Plus d'infos à venir.

Les photos du spectacle

NUIT_SUR_LE_MONDE_1__M_Wajnrych.jpg-80.jpeg NUIT_SUR_LE_MONDE_3_M_Wajnrych.jpg-106.jpeg NUIT_SUR_LE_MONDE_4_M_Wajnrych.jpg-435.jpeg NUIT_SUR_LE_MONDE_6_M_Wajnrych.jpg-474.jpeg

Regardez toutes les photos.

05/11/2008

La vie au bord du puits du 4/11 au 15/11/2008

candy affichette

La vie au bord du puits

Un projet de CANDY SAULNIER

Une création de Candy Saulnier

Avec : Marie-Rose Meysman, Guilhem Maréchal, Candy Saulnier et Baptiste Vaes.

Collaboration artistique : Hélène Cordier

Chorégraphie : Armand van den Hamer

Scénographie : Satu Peltoniemi

Costumes : Patricia Eggerickx

Lumières : Julie Petit-Etienne

Assistanat : Antoine Plaisant

Régie : Nicolas Sanchez, Ronan Bethuel

Représentations à 20h30
Excepté les mercredis à 19h30 et lundi 10 à 15h
Relâche dimanche et lundi

La vie au bord du puits est le deuxième projet conçu par Candy Saulnier. Dey’O, son premier spectacle, a été créé au Théâtre de la Balsamine à Bruxelles, en mars 2006. Ces deux créations s’inscrivent dans un théâtre multidisciplinaire, où les acteurs portent le spectacle de manière chorale, dans une polyphonie des voix et des corps. Sa recherche artistique puise dans le réel, et part du constat que la société moderne a rompu les liens qui unissaient, par nécessité, l’homme à sa communauté. Dans ces deux spectacles, elle questionne ce qui relie, aujourd’hui, le singulier au collectif. Dey’O s’est construit autour des pratiques rituelles du deuil et mettait en scène la perte de repères qui le caractérise aujourd’hui. Dans La vie au bord du puits, il est question du statut de la personne âgée, de son rapport à la mémoire et à la mort.

Ce témoignage est réinterprété par une actrice, incarnant une femme qui, aux abords de la mort, engage, pour un public, la remémoration de sa vie. Entre confidences et silences désemparés, elle est accompagnée dans cette exploration du passé, par un mystérieux chœur, qui en écho à sa parole, porte les chants de son histoire. La narration du spectacle s’articule autour de fragments de jours et de nuits. A chaque aube, survient l’évocation d’un rêve que l’acte de parole a suscité. Le déroulement du récit se trouve alors suspendu, pour ouvrir sur l’imaginaire et l’espace inconscient du personnage.

Pour relier cette histoire singulière à la mémoire collective, et ainsi créer l’illusion d’une communauté passagère, la mise en scène privilégie un traitement musical et chorégraphique de l’ensemble. Une recherche d’arrangements polyphoniques des chants, d’origines monodiques et chantés a capella, donne corps aux voix du chœur.

Réservation:02/216.75.55 http://www.oceannord.org 

21/03/2008

 

Article paru sur le blog du T.O.N. le 20 - 03 - 2008 par Julie Fauchet

Il n’a vraiment pas fallu attendre longtemps pour qu’un nouvel atelier se remette sur pied.

En effet, nos “4èmes Rencontres d’Ateliers” étaient à peine terminées que Candy Saulnier, Alain Cofino Gomez et Marie-Rose Meysman organisaient déjà un nouveau projet. Plus précisément un atelier d’écriture et de jeu ayant pour thème « les récits d’origines ». Une manière de partager la question des origines avec d’autres, portés par des histoires différentes et multiples. L’atelier compte aujourd’hui 19 participants, de 18 à 62 ans.

Depuis 2 mois, ils écrivent de manière individuelle, des textes courts, ayant déjà en tête l’objectif de l’oralité.

Ce lundi 17 mars, Sylvie, Isabelle, Widiane, Alain, Claire, Lara, Evangelos, Alenxander, Delphine, Julie, Valère, Patrick, Soline, Annick, Aurélia, Manu, Michel et Emma ont réalisé une première lecture publique de leur texte. Un moment d’échange, de partage, de rire, d’émotion.

dsc_0018-2.jpg

A côté de l’écriture, une place importante est laissée aux chants traditionnels amenés par les participants et par les responsables : chant d’origine normande, chant juif, chant d’origine irlandaise…

Le fruit de leur travail sera ouvert aux spectateurs lors des « Minis Rencontres d’Ateliers » programmées les 12-13-14 décembre 2008.

A cette occasion vous aurez également l’opportunité de découvrir ou de redécouvrir le résultat de notre atelier “Résidence Provisoire” mené par Amid Chakir.