14/01/2009

"L'existentialisme est un humanisme" - Jean Paul SARTRE

Ce que l'existentialisme a à coeur de montrer, c'est la liaison du caractère absolu de l'engagement libre, par lequel chaque homme se réalise en réalisant un type d'humanité, engagement toujours compréhensible à n'importe qui, et la relativité de l'ensemble culturel qui peut résulter d'un pareil choix; il faut marquer à la fois la relativité du cartésianisme et le caractère absolu de l'engagement cartésien. En ce sens on peut dire, si vous voulez, que chacun de nous fait l'absolu en respirant, en mangeant, en dormant ou en agissant d'une façon quelconque.

Il n'y a aucune différence entre être librement, être comme projet, comme existence qui choisit son essence, et être absolu; et il n'y a aucune différence entre être un absolu temporellement localisé dans l'histoire, et être compréhensible universellement. Cela ne résolut pas entièrement l'objection de subjectivisme. En effet, cette objection prend encore plusieurs formes. La première est la suivante: on nous dit, alors vous pouvez faire n'importe quoi; ce qu'on exprime de diverses manières. D'abord on nous taxe d'anarchie; ensuite on déclare: vous ne pouvez pas juger les autres, car il n'y a pas de raison pour préférer un projet à un autre, enfin on peut nous dire : tout est gratuit dans ce que vous choisissez, vous donnez d'une main ce que vous feignez de recevoir de l'autre. Ces trois objections ne sont pas très sérieuses. D'abord la première objection : vous pouvez choisir n'importe quoi, n'est pas execte. Le choix est possible dans un sens, mais ce qui n'est pas possible, c'est de ne pas choisir. Je peux toujours choisir, mais je dois savoir que si je ne choisis pas, je choisis encore.

L'homme se trouve dans une situation organisée, où il est lui-même engagé, il engage par son choix l'humanité entière, et il ne peut pas éviter de choisir.

Disons plutôt qu'il faut comparer le choix moral avec la construction d'une oeuvre d'art...

extrait du livre de Jean Paul Sartre "L'existentialisme est un humanisme"

folioessais

existentialisme-magritte

Né le 21 juin 1905, Jean Paul Sartre, avec ses condisciples de l'Ecole normale supérieure, critique très jeune les valeurs et les traditions de sa classe sociale, la bourgeoisie.

Dès ses premiers textes philosophiques, L'imagination (1936), Esquisse d'une théorie des émotions (1939), L'imaginaire (1940), apparaît l'originalité d'une pensée qui le conduit à l'existentialisme, dont les thèses sont développées dans L'Être et le néant (1943) et dans L'Existentialisme est un humanisme (1946).

Rage machine red2 copie copie

 

 

Les commentaires sont fermés.