30/12/2008

Cris & chuchotements !

"Il faut abandonner son passé tous les jours, ou bien l'accepter et si on y arrive pas, on, devient artiste." Louise Bourgeois.

Cris et chuchotementsblog

Selfportrait, 1996. Phoographie. Kiki Smith

L'exposition  cris & chuchotements   traite avant tout d'un certain type de regard reliant les vingt-trois artistes sélectionnées pour cette manifestation. Ce regard, bien particulier, qui à la fois dévoile et retient, explose et émeut, crie et chuchote, témoigne de l'approche décrispée d'une génératin d'artistes femmes, qui, après être allées au combat à la fin des années 60 pour défendre un art avant tout féministe et revendicateur, assument désormais pleinement leur genre lorsqu'elles se penchent sur les questions de leur identité, de leur intimité ou de leur imaginaire. L'ironie et la dérision, voire l'autodérision, y côtoient la tendresse et l'introspection dans un fascinant mélange d'expressions et d'émotions contradictoires*.

Arthur Rimbaud avait vu juste lorsqu'il prophétisait : quand sera brisé l'infini servage de la femme, quand elle vivra pour elle et par elle, l'homme jusqu'ici abominable lui ayant donné son renvoi, elle sera prête, elle aussi: la femme trouvera l'inconnu! Ses mondes d'idées différeront-ils des nôtres? Elle trouvera des choses étranges, insondables, repoussantes, délicieuses, nous les prendrons, nous les comprendrons**.

*Extrait de l'avant propos du catalogue de l'exposition Cris et chuchotements du Centre de la Gravure et de l'Image Imprimée.

**Extrait de la lettre adressée par Arthur Rimbaud à Paul Demey le 15 mai 1871

 23 artistes exposent

Carole Benzaken, Anick Blavier, Marie-France Bonmariage, Louise Bourgeois, Sophie Calle, Sylvie Canonne, Valérie Carro, Anne De Gelas, Laurence Dervaux, Sylvie Eyberg, Izabella Gustowska, Isabelle Happart, Chantal Hardy, Bénédicte Henderick, Myriam Hornard, Ingrid Ledent, Frédérique Loutz, Agathe May, Ana Mendieta, Annette Messager, Françoise Pétrovitch, Kiki Smith, Nancy Spero.

CGELL10 Rue des amours - 7100 La Louvière - www.centredelagravure.be

Pourquoi ne pas essayer... et peut-être... si vous le voulez bien !

Comme il serait doux de se retrouver parmi les nominées...!

Si vous aimez vous promener sur mes pages, n'hésitez pas et en un p'ti clic sur le badge en haut à gauche, et c'est fait !

Rhoooooooooooo merci à tous !

11:33 Écrit par yZa | Lien permanent | Général | Commentaires (0) | Tags : blogsawards 2008 |  Facebook |

20/12/2008

ABD AL MALIK - Dante - C'est du lourd !

Ce matin en hésitant entre thé ou café j'ai rencontré Abd Al Malik. J'avais déjà entendu ce nom sans vraiment m'informer, et là par quelques images et une interview personnalisée j'ai pu me former ma propre idée!

C'est pourquoi j'aimerais partager avec vous, cette vidéo avec un de ses titres figurant sur son nouvel album. Pour de plus amples informations visiter son site officiel http://www.abdalmalik.fr/.

Pour vraiment comprendre il faut entendre les paroles, Abd Al Malik est un poète, un lion, un rebel mais qui n'emploie pas le rap comme arme de guerre, mais pour montrer la force et la richesse de la culture française : "Représenter la France viscéralement" !

Belle écoute, bon w.e. et merci à vous tous de votre passage sur cette page !

09/12/2008

ça Y est elle est née !

l'asbl.

  'Son-corps-voix-séquenceS' 

 - Création et Transmission Artistique Contemporaine - 

- est née !

Elle existe et vous invite ce mercredi 10 décembre pour une première mise en bouche,  un "zOOm-art" au Centre Culturel d'Ottignies. (à partir de 20h)

imagecaroblog

Voici quelques photos de notre travaille en impro





http://soncorpsvoixsequences.blogspot.com

P.H.O.T.O.G.R.A.P.H.E. : Roger Wibert

04/12/2008

J'écoute en ce moment...

 

Oresteia 001

 Pour la mise en scène de Franz Marijnen (Théâtre Royal Flamand en 1996) la compositrice italienne  Giovanna Marini a écrit les partitions des chants, sur base des textes originaux des choeurs en grec ancien de l'Orestie d'Eschyle.

Les chats sont interprétées par un choeur de jeunes chanteurs, réuni pour la circonstance.

L'Orestie d'Eschyle (-525, -456) est l'unique trilogie du théâtre grec ancien qui nous est parvenue. Les trois tragédies qui y sont réunies, "Agamemnon", L'offrande aux morts" et les "Euménides", forment par beaucoup d'aspects une oeuvre monumentale et classique: une impressionnante tentative pour comprendre la complexité des actions humaines.

Eschyle pose des questions douloureuses, sur les relations difficiles entre l'homme et la femme, sur le sens de la souffrance, sur la nécessité de la mesure et de l'équilibre dans les passions humaines, sur la relation entre la justice et la peur des Dieux. 

Pour sujet de la trilogie, il choisit les liens sanglants du meurtre et de la vengeance au palais d'Argos.

Giovanna Marini issue d'une famille de musiciens, poursuit tout d'abord des études classiques au Conservatoire de Rome. En 1960, la rencontre d'un groupe intellectuels, parmi lesquels Italo Calvino et Pasolini, bouleverse sa vie. Elle s'engage alors politiquement et entreprend des recherches sur l'histoire du mouvement ouvrier en Italie. Parallèlement elle se détourne de la musique classique pour revenir aux sources musicales populaires et traditionnelles.

Son activité intense dans ce domaine (receuils de chants populaires, le spectacle "Bella Ciao") la fait connaître du grand public et avec elle le groupe d'écrivains, de sociologues et de musiciens avec lequel elle collabore("Nuovo Canzoniere Italiano").

A partir de 1971 elle travaille beaucoup en France, notamment avec Peter Brook. En 1974, elle participe à la création de l'Ecole de musique de Testaccio à Rome et se consacre entièrement à la composition et l'enseignement.

http://www.giovannamarini.it/ pour ceux qui lisent l'italien...

et www.igloorecords.be , http://musicaitalia.free.fr/discogio.htm pour une discographie...

01/12/2008

A la Bellone cette semaine et j'y vais aujourd'hui...!

Dédié à la diversité des arts numériques et au développement des cultures électroniques, ce festival nomade permet à des artistes émergents ou reconnus de montrer diverses facettes de leur travail, avec les pratiques numériques comme trait d’union. La Bellone s’y insère cette année comme le lieu des nouvelles écritures intégrant les technologies numériques, avec des créations « indisciplinaires » in situ.

Du 1er au 5 à partir de 12:00
Jetedemandedemedemander.fr
Lucille Calmel (FR/BE
)

transnum1

(c) D.R.

Lucille Calmel vous invitera, vous tracera, vous écrira, vous aimera ou bien vous observera. Elle sera là présente à toute heure, derrière l’écran de son ordinateur. Vous serez les acteurs de cette performance, de vos mots, vos visages ou vos corps.
Vous serez là parfois à attendre le retour de Lucille, son éveil, ce temps dont elle dispose. Simon Siegmann imagine un dispositif qui place l’écran d’ordinateur sur la scène : une scénographie qui reproduit les conditions classiques d’un spectacle pour une performance qui se joue ailleurs, un théâtre de poche « pour regarder la télévision! ».

Rendez-vous en ligne : www.jetedemandedemedemander.fr + Installations audio-visuelles de Rhizome CA

Solyvène Targamé
Rhizome (CA/BE) / Bertrand Pérignon & Thomas Israël

trans02

(c) D.R.

Une performance bouillonnante qui allie un texte rythmé (où il est question de corps, de danse, d’insectes et plus fondamentalement d’un homme, d’une femme et de leurs relations) à une installation vidéo faisant la part belle à la mise en abyme de l’auteur et à une narration où l’humour et le jeu sont omniprésents.

Toute info sur www.bellone.be