05/03/2008

PHOTOGRAPHIE - PETER KNAPP - LA PASSION DES IMAGES

Image Hosted by ImageShack.us

Comment réaliser une idée visuelle à l’aide d’un croquis d’intention ou d’une description d’image ? Telle est la problématique soulevée par le travail de Peter Knapp. Chaque image est alors une invention.  Peter Knapp conçoit ses photographies avec une idée plastique manifeste, ses recherches de composition et ses retouches à l’ordinateur vont dans le sens de cette quête.

Selon une tout autre démarche, Peter Knapp décide dans les années 1980 de faire un retour à la nature en enveloppant de foin des mannequins, un défi à la haute couture et une parodie sans doute de la notion de « valeur ». Quel est le sens de cette investigation ? Est-ce seulement un nouveau moyen d’utiliser un matériau ?

graphique

Le travail de Peter Knapp est tout entier investi d’une préoccupation graphique. Son travail personnel, en dehors des circuits consacrés à la mode, est moins connu mais relève d’une véritable démarche artistique. Après des études à l’école de Zurich, encore fortement marquée dans les années 1950 par le Bauhaus et ses avancées en matière de graphisme, Peter Knapp garde cette constante comme marque de fabrique. On s’interrogera sur sa démarche d’élimination des valeurs de gris afin de renforcer l’option graphique des photos ce qui nous permettra de voir comment le choix des fonds ou des vêtements dépend de cette option.

À partir de cette donnée, on investira les champs de l’image en essayant de mettre en valeur des éléments linéaires, des structures simples et des figures articulant l’espace, en un minimum de valeurs au profit de contrastes noir/blanc. Structures dynamiques, constructions par les lignes, les masses ou la lumière, autant de constituants plastiques que l’on pourra exploiter dans une pratique figurative ou abstraite.

Chez Peter Knapp, les lieux de prises de vue sont investis par des repérages méticuleux in situ. Son projet de commande pour la foire d’art contemporain de Bâle en témoigne. Par une analyse sémantique et plastique du photomontage, on s’interrogera sur l’écart entre la réalité perçue et le photomontage qui résulte de l’insertion du personnage dans le contexte.
L’idée, ici, est de réaliser un photomontage où le corps humain prend la valeur d’un élément architectural. Ceci permet d’appréhender des questions relatives à la création plastique dans le domaine architectural et d’aborder la notion d’échelle. Cette opération pourra se faire en deux étapes tout d’abord avec des éléments d’images trouvées puis avec une intention précise en fabriquant soimême les prises de vue in situ. Les notions d’assemblage vont dans le sens d’une reconstruction du monde, sortes d’images à rêver. On abordera les courants avant-gardistes des années 1920 : dans « l’homme pont », l’usage du fragment et son intégration sont déployés dans toute leur originalité au service d’une composition et d’un point de vue insolites.

En outre, on apportera une explication sur les intentions minimalistes du photographe, qui procède à l’élimination des éléments pour aller le plus possible vers le signe. Selon cette idée de modifier la perception, Peter Knapp expérimente la photographie « totalement verticale » ou   « totalement horizontale ». Enfin, que penser de cette manière très personnelle de faire le portrait d’un acteur en exposant l’ensemble des prises de vues du film comme un seul portrait ?

L’anti-style

Il me plaît d’inventer chaque travail, chaque idée, mais j’ai toujours peur que la « personnalité » ou le « style » viennent malgré moi réduire ma liberté d’entreprendre et jeter leur ombre sur ce que j’aimerais croire nouveau. S’accrocher à des astuces techniques ou à des manières, pire se copier soimême ou se répéter m’ennuie et les artistes qui ont un souci de style ou de manière pour être reconnaissables, je les comprends, mais ils sont loin de moi. J’aime qu’on ne puisse pas me classer facilement. La réussite que j’ai eue très jeune comme graphiste et directeur artistique m’a donné une indépendance matérielle qui me permet d’oser quelque chose de nouveau pour un travail. Réussir ou louper une commande m’excite.  

Propos de Peter Knapp cités dans GLIBOTA Ante, LEBRUN Annie, RESTANY Pierre, HEIZ André, Peter Knapp, Paris Art Center, 1987.

Galilée : Peter Knapp © CNDP 2001

Lien pour en savoir plus sur Peter Knapp : http://www.vodeo.tv/18-129-2480-peter-knapp.html ;  http://www.photographie.com/?pubid=104557 ;

 

Exposition : Du mercredi 16 janvier 2008 au dimanche 30 mars 2008 Auteurs : Peter Knapp.
MEP Maison Européenne de la Photographie
Téléphone (+33) 1 44 78 75 00
Site web www.mep-fr.org
Email olaurent@mep-fr.org
5/7 rue de fourcy
75004 Paris
France
Métro Saint-Paul ou Pont-Marie. Entrée 6€ (plein tarif), 3€ (tarif réduit). Ouvert tous les jours de 11h à 20h, sauf les lundis, mardis et jours fériés.

Les commentaires sont fermés.