31/05/2007

Colère... work in progress !!!

Sentiment amère que la colère,

émotions fortes...

...Work in progress...

11:45 Écrit par yZa | Lien permanent | Général | Commentaires (0) |  Facebook |

28/05/2007

Concours Reine Elisabeth 2007 "Piano"

J'aimerais vous proposer le programme de cette semaine du Concours Reine Elisabeth 2007 pour Piano. Pour plus d'info sur l'historique du concours je vous invite de lire sur le site http://www.concours-reine-elisabeth.be/fr/historique/chan... vous y trouverez toutes les informations nécessaire. Dans "le Soir" il y a de très bons articles dont un extrait choisis ci-dessous. Bonne lecture mais surtout bonne écoute, laissez vous surprendre par la musique.

-Depuis plusieurs années, l'oeuvre imposée en finale fait l'objet d'un concours international de composition. C'est l'oeuvre pour piano et orchestre du compositeur espagnol Miguel Galvez-Taroncher qui a été retenue parmi les 165 partitions venant des cinq continents soumises à un jury international.

Miguel Galvez-Taroncher est né à Valence, en Espagne, en 1974. Elevé dans un environnement musical, il a étudié le piano, l'harmonie et la composition au Conservatoire « Amaniel » de Madrid. Il a poursuivi sa formation à Vienne et a obtenu en 1998 sa licence en composition et un prix du ministère de l'Education et des Sciences autrichien pour la fin de ses études. Depuis 2005, il enseigne la composition au Conservatoire royal supérieur Victoria Eugenia de Grenade.

Il est déjà l'auteur de nombreuses oeuvres et a notamment remporté le prix de composition musicale du Collège d'Espagne à Paris en 2006 et a reçu diverses commandes du Centre pour la Diffusion de la Musique contemporaine et de l'Institut de la Musique de Valence en 2007.

Depuis cette année, il est compositeur en résidence de l'Orchestre des Jeunes de Valence.

Dans la présentation de « La luna y la muerte », le Concours souligne qu'il ne s'agit pas d'une oeuvre « à programme ».

Le développement est purement abstrait mais la dualité du titre du poème se retrouve dans l'alternance entre deux grandes idées, l'une dédiée à la lune et l'autre évoquant la mort. " Je suis heureux que cette oeuvre soit présentée pour la première fois au Concours Reine Elisabeth parce qu'elle sera jouée douze fois en une semaine. C'est impossible à envisager ailleurs ! Or il est essentiel dans la musique contemporaine que le public puisse entendre une oeuvre plusieurs fois. Il faut connaître une partition pour être en mesure de l'apprivoiser."

L'oeuvre imposée lors de la finale est une des spécificités du Concours Reine Elisabeth. Les douze finalistes doivent en effet interpréter une oeuvre inédite imposée qu'ils découvrent lorsqu'ils entrent à la Chapelle où ils ont une semaine pour l'étudier sans aide extérieure.

Lors de la finale qui se déroule au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles du lundi 28 mai au samedi 2 juin, chaque candidat doit présenter une sonate classique de Beethoven, Haydn, Mozart ou Schubert, l'oeuvre imposé et un concerto au choix. Les candidats seront accompagnés par l'Orchestre National de Belgique sous la direction de Gilbert Vargas.

C'est le pianiste suisse Francesco Piemontesi qui affrontera le premier le public lundi prochain. C'est donc lui qui aura l'honneur de jouer pour la première fois l'oeuvre de Miguel Galvez-Taroncher en public.

Voici l'ordre de passage des douze finalistes : Lundi 28/05 : Francesco Piemontesi, né en juillet 1983 à Locarno (Suisse), qui jouera le concerto de Brahms, et Mariangela Vacatello, née en janvier 1982 à Castellammare di Stabia (Italie), qui jouera le concerto nº3 de Prokofiev.

Mardi 29/05 : Hisako Kawamura, née en mai 1981 à Osaka (Japon), qui a choisi le concerto nº1 de Chopin, et Hong-Chun Youn, né en décembre 1982 à Séoul (Corée), qui a choisi le concerto nº3 de Rachmaninov.

Mercredi 30/05 : Miyeon Lee, née en octobre 1982 à Séoul (Corée), qui jouera le concerto nº5 de Beethoven, et Anna Vinnitskaya, née en août 1983 à Novorossijsk (Russie), qui a opté pour le concerto nº2 de Prokofiev.

Jeudi 31/05 : François Dumont, né en octobre 1985 à Lyon (France), qui a choisi le concerto nº1 de Tchaïkovsky, et Plamena Mangova, née en juin 1980 à Pleven (Bulgarie), qui a choisi le concerto nº2 de Liszt.

Vendredi 01/06 : Hyo-Sun Lim, née en avril 1981 à Jeonju (Corée) et Ilya Rashkovskiy, né en novembre 1984 à Irkutsk (Russie), qui joueront tous les deux le concerto nº3 de Rachmaninov.

Samedi 02/06 : Stanislav Khegay, né en juillet 1985 à Almaty (Kazakhstan), qui jouera lui aussi le concerto nº3 de Rachmaninov et Liebrecht Vanbeckevoort, né en septembre1984 à Malines (Belgique), qui a opté pour le concerto nº 3 de Prokoviev.

C'est donc le 3e concerto pour piano et orchestre de Rachmaninov qu'on entendra le plus souvent. Quatre candidats l'ont en effet choisi (Youn, Lim, Rashkovsliy et Khegay). On entendra également deux fois le concerto nº3 de Prokofiev (Vacatello et Vanbeckevoort). Les six autres candidats ont tous choisi des concertos différents.

Belles soirées à vous

27/05/2007

Insomniaque je surf et je trouve des lignes...

Drawn With Lines

Add to My Profile | More Videos

06:22 Écrit par yZa | Lien permanent | Vidéo | Commentaires (2) | Tags : lines, animation |  Facebook |

Lines xperiment with music

Lines

Add to My Profile | More Videos

06:17 Écrit par yZa | Lien permanent | Musique | Commentaires (0) | Tags : lines, experiment, music |  Facebook |

22/05/2007

Coup de pouce à Thierry...

TBod en concert

Ô vous qui avez les oreilles ouvertes

Qui connaissez de belles choses dans la vie

Sachez que des chansons inouïes

Prennent forme dans ma guitare en ce printemps,

Et que, si tel est votre souhait, il est temps

D'aller les entendre bientôt

À la Samaritaine du mercredi 6 au samedi 9 juin 2007 à 20h30

Faites courir le bruit

Partout où le bruit peut courir !

Dans les oreilles, un feu de paille

Dans la poitrine, un cœur travaille

Le tour de chant prend le large

Allez savoir où cela nous mènera !

 

À la contrebasse : Frédéric Burniaux

À la batterie : Alexandre Nova

A la guitare et au chant, j’y suis

12€- 8€

Réservations: samaritaine@skynet.be - 02. 511. 33. 95

La Samaritaine. 16, rue de la Samaritaine. 1000 Bxl.

Quoiqu’il en soit

Donnez-moi de vos nouvelles

21/05/2007

QUEL SPECTACLE TOUT A FAIT GENIAL

Alors là mesdames et messieurs, chers amis, j'ai encore eu l'honneur et le privilège de pouvoir assister à un spectacle magnifique de Wim Vandekeybus ULTIMA VEZ, je suis totalement fan.

. Quel spectacle interpellant c'est le moins que l'on puisse dire époustouflant de prise de risque, d'éthique, de théâtralité, il n'y a pas de texte mais tout a été dit. Les jeux de lumière très a propos pas d'images mais des effets spéciaux, des corps en accord en désaccord superbement athlète, une touche de comédie de légèreté après avoir eu le souffle coupé durant toute la scène du lancement de brique de plâtre d'un côté à l'autre de la scène.

Des jeunes dont on se demande comment ils font pour tenir le coup le temps de la représentation une palpable mise en danger mais avec une extrême précision, des jeux d'acteurs avec une juste responsabilité par rapport au partenaire, une complicité, conscience, prise encharge, confiance…Quel leçon! J'en suis encore toute retourné. Et puis comme à chaque fois il y a la remise en question par rapport à ce que l'on amène sur scène, le questionnement et puis surtout qu'est ce que moi je vais pouvoir faire sur scène, cela reprend un autre tournant… Donc réflexions multiples, et puis action, il faut y aller et pour y aller il faut lire, écrire, écouter, entendre, prendre des risques et se jeter dans le travail.

Voilà ce qu'il me reste à faire….

Je finis donc le stage de rythmique Indienne et je m'y mets, pour essayer de vous faire vivre un moment où je pourrai vous faire partager un voyage; une histoire; un questionnement qui, espérons le, vous bouleversera vous fera trembler de frisson en toutes sortes…. imagination, émotion, rêve, cauchemar, idées…

Je vous tiens au courant, promis.

C'est tout pour le moment et oui j'oubliais presque merci de m'avoir mise à l'honneur je n'aurais jamais cru qu'en commençant cette aventure sur la toile je serais mise à l'honneur mais cela me touche beaucoup et j'essayerai de mon mieux de vous garder informé sur tout ce qui se passe dans le monde extraordinaire du spectacle en tout genre.

18/05/2007

 Un peu d'histoire et des info sur la musique carnatique

La musique indienne telle que nous la connaissons aujourd'hui est le résultat d'une tradition culturelle et artistique vieille de plusieurs milliers d'années et transmise de générations en générations.

Les vicissitudes de l'histoire font que la musique "classique" indienne s'est divisée en deux grandes écoles : la musique hindustanique (du nord) et la musique carnatique (du sud). Cette séparation géographique, qu'on situe au niveau de la ville d'Hyderabad (Andhra Pradesh), a pour origine l'implantation des différents conquérants, notamment les Moghols, qui ont influencé les arts indiens. Elles n'en conservent pas moins de nombreux points communs dont deux principaux qui forment la base de la musique indienne : le raga (la mélodie) et le tala (le rythme).

Un raga est une courte trame mélodique de cinq à sept notes de musique (appelées sa, re, ga, ma, pa, dha et ni). À part sa et pa, les notes peuvent se jouer sur deux ou trois tons différents. Il y a un mouvement ascendant et un mouvement descendant, l'ensemble étant assez complexe dans sa structure. En musique carnatique il y a 72 ragas de base (les melas) sur lesquelles sont construits les autres, en musique hindustanique il y en a 10.
Le musicien doit suivre ce mode pour établir son interprétation et sa composition. Il est important de noter que l'improvisation joue un grand rôle dans la musique indienne et que l'habileté du musicien à improviser sur un raga montre sa maîtrise et sa créativité.
Le raga est donc plus qu'une simple succession de note. Il indique la manière dont les notes seront jouées et l'humeur du musicien. Le raga est lié à une émotion, à une saison ou à un moment de la journée.

Un tala est un cycle rythmique qui soutient un raga. Ce rythme, de 3 à 108 battements, est donné par un percussionniste. Plusieurs talas peuvent avoir un même nombres de battements, seuls leurs divisions varient. Par exemple un tala de 14 battements pourra être joué 5+5+4 ou 2+4+4+4, etc... Les talas portent des noms (Adi, Dhamar, Chanchar...). Le premier temps d'un cycle rythmique est appelé Sum. Il sert de point de référence.

19:47 Écrit par yZa | Lien permanent | Musique | Commentaires (2) |  Facebook |

Rythme Indien....Kithathakarikethathoum...

Adtalam...!  8 temps 4 cycles 32 notes pour faire une petite composition qui se situe comme ceci....

Tha din gu na thum thaa

Tha din gu na thum thaa

Tha din gu na thum thaa

Tha ka di mi thaa

Tha ka di mi thaa

Tha ka di mi thaa

Tha ke tha thaa

Tha ke tha thaa

Tha ke tha thaa

Tha ka thaa

Tha ke thaa

Tha ke thaa

Tha thaa

Tha thaa

Tha thaa

Thaa

Thaa

Thaa

Tha din gu na thum

Tha din gu na thum

Tha din gu na thum

'

Tha din gu na thum

Tha din gu na thum

Tha din gu na thum

'

Tha din gu na thum

Tha din gu na thum

Tha din gu na thum

et après on reprend ce cycle en changeant l'ordre, une phrase puis un chapitre mais de haut en bas et puis... quoi vous êtes perdue? Allons c'est pas très difficile ce n'est qu'une sombre histoire de mathématique et après c'est tout simple en 8 temps il faut y mettre 32 notes en faire 4 cycles et le reste c'est de l'impro....

Il faut simplement retenir les 5 phrases de base c'est à dire:

Chatusram : Takadimi takaguno (2,4,8)

Thrisram : Takita (3)

Kanda : Takatakita  ou Thandegunathum (5)

Mrishram : Takadimitakita (7 combinaison de 3 et 4)

Sankernam : Takademitakatakita (9 combinaison de 4 et 5)

Et après c'est tout un mélange de ses phrases et des impros et des rallonges....etc....etc...

Voici donc la base, après ben après, c'est pour la semaine prochaine.

Et quand j'aurai acquis la connaissance de la musique je pourrai peut-être un jour me lancer dans la danse du bharatanatyam et ressembler à ceci

bharatanatyam-bharathanatyam-bharatnatyam-bharata-natyam92
ou à ceci
bharatanatyam-bharathanatyam-bharatnatyam-bharata-natyam125

A très bientôt avec d'autres rythmes et phrasé Indien.

Bon w.e. à vous tous profitez en il va faire sec...

 

16/05/2007

Pour vous rappeler le texte sur les droits de l'enfant

LE TEXTE

Article 1 : définition de l'enfant
La convention te concerne si tu as moins de 18 ans
(sauf si ton pays t'accorde la majorité plus tôt).


Article 2 : Tu as droit à la non-discrimination
Tous les droits énoncés par la Convention doivent t'être accordés ainsi qu'à tous les autres enfants, filles et garçons, quelle que soit leur origine ou celle de leur parents. Les États s'engagent à ne pas violer tes droits et à les faire respecter pour tous les enfants.

Article 3 : Tu as droit au bien-être
1) Toutes les décisions qui te concernent doivent tenir compte de ton intérêt.
2) L' État doit te protéger et assurer ton bien-être si tes parents ne peuvent le faire.
3) L' État est responsable des institutions
(école, police, justice...)
chargées de t'aider et de te protéger.

Article 4 : Tu as droit à l'exercice de tes droits
L' État doit faire le nécessaire pour que tu puisses exercer tous les droits qui te sont reconnus par cette Convention.

Article 5 : Tu as droit au développement de tes capacités
L' État doit respecter le droit et le devoir de tes parents d'assurer le développement de tes capacités.

Article 6 : Tu as droit à la vie et au développement
1) Comme tout enfant, tu as droit à la vie
2) L' État doit assurer ta survie et ton développement.

Article 7 : Tu as droit à un nom et une nationalité
1) Dès ta naissance, tu as droit à un nom et à une nationalité. Tu as le droit de connaître tes parents et d'être élevé(e) par eux.
2) Les États doivent respecter cela, même si tu es apatride
(sans pays).


Article 8 : Tu as droit à la protection de ton identité
L' État doit te protéger et, le cas échéant, t'aider à conserver ton identité, ta nationalité, ton nom et tes relations familiales.

Article 9 : Tu as le droit de vivre avec tes parents
1) Tu as le droit de vivre avec tes parents, sauf si cela est contraire à ton intérêt
(si tes parents te maltraitent ou te négligent par exemple).

2) Tu as le droit de donner ton avis et de participer à toute décision concernant une éventuelle séparation de tes parents. Ils ont aussi le droit de donner leur avis et de participer à une telle décision.
3) Si tu es séparé de tes deux parents, ou de l'un d'eux, tu as le droit de les - ou de le - voir régulièrement, sauf si cela est contraire à ton intérêt.
4) Tu as le droit de savoir où se trouvent tes parents, - s'ils sont, par exemple, détenus
(en prison) ou exilés (partis dans un autre pays) - sauf si cela est contraire à ton intérêt.

Article 10 : Tu as le droit à retrouver ta famille
1) Tu as le droit de quitter un pays et d'entrer dans un autre pour retrouver tes parents. Tes parents ont le même droit.
2) Si tu habites dans un autre pays que tes parents, tu as le droit d'avoir des contacts réguliers avec eux. Tu as le droit de les rejoindre.


Article 11 : Tu as droit à la liberté de déplacement
1) Personne ne peut t'enlever de ton pays ou s'opposer
(ne pas être d'accord)
à ton retour dans ton pays.
2) Les États doivent trouver des solutions à ce sujet.


Article 12 : Tu as droit à la liberté d'opinion
1) Dès que tu en es capable, tu as le droit de donner ton avis à propos de tout ce qui te concerne.
2) Les États doivent te garantir
(ils sont obligés) ce droit.

Article 13 : Tu as droit à la liberté d'expression
1) Tu as le droit à la liberté d'expression, tu as le droit de recevoir et de répandre des informations.
2) Il y a cependant des limites à ta liberté d'expression :

- tu dois respecter les droits et la réputation des autres;
- tu ne peux pas mettre la société en danger.

Article 14 : Tu as droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion
1) Tu as droit à la liberté de pensée et de conscience
,
tu peux pratiquer une religion.
2) Tes parents ont le droit et le devoir de te guider dans l'exercice de ce droit, en fonction de tes capacités.
3) Ta liberté de pratiquer une religion et de manifester tes convictions
(ce que tu penses)
a des limites :
- tu dois respecter les libertés et les droits des autres;
- tu ne peux pas mettre la société en danger.


Article 15 : Tu as droit à la liberté d'association
1) Tu as le droit de t'associer à d'autres personnes et de participer à des réunions.
2) Ta liberté de réunion et d'association a des limites :
- tu dois respecter les libertés et les droits des autres;
- tu ne peux pas mettre la société en danger.


Article 16 : Tu as le droit à la protection de ta vie privée
1) Personne ne peut illégalement
(en dehors de la loi) intervenir dans ta vie ou celle de ta famille. Ton domicile (là où tu habites), ta correspondance (ton courrier) sont également protégés. Il en est de même pour ton honneur (ta morale) et ta réputation (ce que pensent les autres de toi).

2) La loi doit te protéger sur ces différents points.


Article 17 : Tu as droit à l'information
Tu as le droit de recevoir une information
(médias) diversifiée (de toute sorte) et objective (pas déformée). En particulier, cette information élargira ta culture (tes connaissances)
et assurera ta santé physique et mentale.
Les États encourageront les médias
(radios, télévisions, journaux..) à te présenter des informations qui te seront utiles, qui favoriseront (aideront) ta connaissance et ta compréhension des autres cultures. Ils encourageront la production de livres pour les enfants. L'information te sera communiquée dans ta langue, même si elle est minoritaire (par exemple le Français est minoritaire par rapport à l'Anglais au Canada). L' État doit te protéger contre les informations qui pourraient te nuire (te faire du mal).

Article 18 : La responsabilité de tes parents
1) Ce sont tes parents ou leurs représentants légaux qui ont la responsabilité de t'élever et d'assurer ton développement.
2) L' État doit aider tes parents dans cette mission en créant des institutions et des services chargés de veiller à ton bien-être.
3) Si tes parents travaillent tous les deux, l' État doit les aider plus particulièrement.


Article 19 : Tu as le droit d'être protégé contre les mauvais traitements
1) L' État doit te protéger contre toutes les formes de violence et de brutalités physiques ou mentales. Il doit te protéger contre l'abandon, la négligence, les mauvais traitements, l'exploitation et la violence sexuelle, que tu sois sous la garde de tes parents ou toute autre personne.
2) L' État fera en sorte que de telles situations ne se produisent pas. Si cela devait cependant arriver, il devrait s'occuper de toi.


Article 20 : Tu as le droit à une protection même si tu n'as pas de famille
1) Si tu n'as plus de famille, l'État doit te protéger et t'aider.
2) L' État te donnera une protection de remplacement.
3) Cette protection devra tenir compte de ton passé et de ta culture.


Article 21 : Tu as droit à l'adoption
L'adoption ne peut-être autorisée que dans ton intérêt.
a- Elle ne peut se faire sans le consentement
(l'accord) des personnes qui sont responsables de toi.
b- Elle peut se faire dans un autre pays que le tien, si c'est la meilleure solution pour toi.
c- Il doit t'être accordé les mêmes droits que si tu avais été adopté dans ton pays d'origine.
d- Les personnes qui t'adopteront ne pourront tirer aucun profit matériel
(par exemple gagner de l'argent)
de cette adoption.
e- Les États prendront accord pour que ton adoption se fasse, avec l'accord des autorités, par des organismes compétents.


Article 22 : Les droits de l'enfant réfugié
1) Tu as le droit d'être considéré comme réfugié. Tu seras protégé par le droit international
(lois communes à tous les pays), que tu sois seul, accompagné de tes parents ou d'autres adultes.
2) Les États et les organisations internationales
(l'UNICEF par exemple) devront t'aider si tu es dans une telle situation. Ils devront t'aider à retrouver tes parents, ta famille. Si ta famille ne peut être retrouvée, tu seras protégé et tes droits seront reconnus.

Article 23 : Les droits de l'enfant handicapé
1) Si tu es handicapé mentalement ou physiquement, tu as le droit de mener une vie décente
(la meilleure possible) dans la dignité pour parvenir à un maximum d'autonomie (faire le maximum de choses tout seul). Tu dois pouvoir participer à la vie de la collectivité (par exemple : déplacements sans problème si tu es en fauteuil roulant).
2) Les États doivent te reconnaître, ainsi qu'à tous les enfants handicapés, le droit de bénéficier de soins spéciaux. Si nécessaire, une aide supplémentaire sera accordée à tes parents ou aux personnes qui te gardent.
3) Cette aide sera, si nécessaire, gratuite afin de t'assurer le droit à l'éducation, à la formation, à la santé, à la rééducation, à l'emploi, aux loisirs, à l'intégration sociale
(ne pas rester isolé), ainsi qu'à l'épanouissement personnel (être mieux mentalement).
4) Les États échangeront toutes les informations utiles pour aider les enfants handicapés. Les pays en développement
(les plus pauvres) seront particulièrement aidés.

Article 24 : Tu as droit à la santé et aux services médicaux
1) Les États assureront en priorité :

  • la réduction de la mortalité infantile;
  • le développement de soins primaires;
  • le développement de soins préventifs (éviter la maladie) et la lutte contre la malnutrition (la faim) ;
  • le développement de l'aide aux mamans, avant et après l'accouchement (la naissance) ;
  • le développement de l'information sur la santé, la nutrition (façon de se nourrir) et l'hygiène (la propreté) ;
  • le développement de la planification familiale.

2) Les États aboliront (supprimeront) les pratiques traditionnelles dangereuses pour la santé des enfants (par exemple l'excision des petites filles).

Article 25 : Tu as droit à la révision de ton placement
Les États te reconnaissent, en cas de placement - et quelle que soit la raison de ton placement - le droit à un examen périodique
(souvent) de l'évolution de ta situation.

Article 26 : Tu as droit à la sécurité sociale
1) Tu as le droit de bénéficier
(d'avoir) de la sécurité sociale. Les États doivent te garantir ce droit.
2) Les États doivent t'aider en fonction de ta situation et de celle des personnes responsables de toi.

Article 27 : Tu as droit à un niveau de vie décent
1) Tu as le droit à un niveau de vie décent. Tu dois pouvoir te développer normalement sur le plan physique, mental, spirituel, moral et social.
2) Ce sont d'abord tes parents qui sont responsables de ton développement.
3) Si nécessaire, les États devront aider tes parents ou les personnes responsables de toi. Ils accorderont la priorité à l'alimentation, à l'habillement et au logement.
4) Les États te garantissent le droit à la pension alimentaire. Les États s'organiseront pour t'assurer ce droit, où que tu sois.


Article 28 : Tu as droit à l'éducation
1) Les États te reconnaissent le droit à l'éducation, sur la base du principe de l'égalité des chances. Pour cela :
a) tu dois pouvoir fréquenter gratuitement l'enseignement primaire. Cet enseignement est obligatoire ;
b) tu as le droit d'accéder à l'enseignement secondaire. Il doit être gratuit, sinon, des aides doivent t'être accordées ;
c) l'enseignement supérieur t'es également accessible ;
d) tu as le droit à une orientation scolaire et professionnelle ;
e) tout doit être fait pour t'encourager à fréquenter l'école.
2) La discipline scolaire doit respecter tes droits et ta dignité.
3) Les États doivent coopérer
(travailler ensemble) pour éliminer l'ignorance et l'analphabétisme (absence d'instruction) dans le monde et pour développer l'accès aux connaissances scientifiques et techniques. Les pays en développement doivent être aidés.

Article 29 : Les objectifs de ton éducation
Ton éducation doit viser à :
a) épanouir ta personnalité et tes potentialités
(capacités) ;
b) t'inculquer
(te faire comprendre) le respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales (les plus importantes) ;
c) t'inculquer le respect de ta culture d'origine et d'adoption ;
d) te préparer à assumer
(prendre) tes responsabilités dans une société libre, dans un esprit de compréhension, de paix, de tolérance, d'égalité et d'amitié entre tous ;
e) t'inculquer le respect du milieu naturel
(l'environnement)
.

Article 30 : Les droits des enfants de minorités ou de populations autochtones (*)
Même si tu appartiens à une minorité ethnique
(petit peuple), religieuse ou linguistique (qui parle une langue peu connue), tu as le droit d'avoir ta vie culturelle, de pratiquer ta religion - si tu en as une - et d'utiliser la langue de ton groupe.
(*) Personnes qui habitent dans le pays depuis toujours (exemple les Aborigènes d'Australie)

Article 31 : Tu as droit aux loisirs
1) Tu as le droit au repos, aux loisirs, au jeu, aux activités récréatives. Tu as le droit de participer librement aux activités artistiques et culturelles.
2) Les États doivent protéger ce droit et encourageront toutes les initiatives favorisant le développement de ce droit.

Article 32 : Tu as droit à la protection contre l'exploitation
1) Tu dois être protégé contre l'exploitation. Tu ne peux accomplir de travail dangereux ou nuisant à ton éducation, à ta santé et ton développement.
2) Les États prendront toutes les mesures nécessaires pour te protéger :
a- ils fixeront un âge minimum à partir duquel tu pourras travailler
(en France par exemple l'âge minimum est de 16 ans) ;
b- ils établiront des règlements concernant les heures et les conditions de travail
(c'est le cas par exemple, toujours en France, pour les enfants artistes)
;
c- ils puniront ceux qui ne respecteront pas ces règles.

Article 33 : Tu as droit à la protection contre la drogue
Les États prendront toutes les mesures nécessaires pour te protéger de toutes les drogues. Ils empêcheront que tu sois utilisé dans la production et le trafic de drogue.

Article 34 : Tu as droit à la protection contre l'exploitation sexuelle
Tu as le droit d'être protégé contre toutes les formes d'exploitation ou de violences sexuelles. Les États prendront toutes les mesures nécessaires pour que :
- tu ne sois pas incité(e)
(qu'on te donne envie) ou contraint (que tu sois obligé(e)) à te livrer à une activité sexuelle illégale ;
-
tu ne sois pas exploité(e) à des fins de prostitution ;
- tu ne sois pas exploité(e) dans des productions pornographiques
(films et photos).


Article 35 : Tu as droit à la protection contre la vente
Tu ne peux être enlevé ou vendu. Aucun commerce d'enfant ne peut être organisé.

Article 36 : Tu as le droit à la protection contre les autres formes d'exploitation
Tu dois également être protégé contre toutes les autres formes d'exploitation
(utilisation de toi à des fins commerciales par exemple).

Article 37 : Tu as droit à la protection contre la torture et la privation de liberté
1) Tu ne peux pas être soumis à la torture ou à une peine cruelle, dégradante. Tu ne peux pas être exécuté
(tué après une condamnation à mort) ou emprisonné à vie.
2) Tu ne peux pas être arrêté arbitrairement
(sans raison). Ta détention (la prison)
doit être la dernière solution possible. Elle doit être aussi courte que possible.
3) Si tu es privé de ta liberté
(mis en prison)
, tu dois être traité humainement et avec le respect de ta dignité d'être humain. Il doit être tenu compte des besoins de ton âge. Tu seras séparé des adultes. Tu auras le droit de rester en contact avec ta famille (sauf cas exceptionnels dans ton intérêt).
4) Si tu es privé de liberté, tu as droit à diverses formes d'assistance. Tu as le droit de contester
(dire que tu n'es pas d'accord) les raisons de ton enfermement devant un tribunal. Toutes les décisions qui concernent ta privation de liberté doivent se prendre dans les meilleurs délais (le plus vite possible)
.

Article 38 : Tu as droit à la protection en cas de conflits armés (guerres)
1) En cas de conflit, les États doivent te protéger par le respect des règles du droit humanitaire international.
2) Si tu as moins de 15 ans, les États doivent éviter que tu participes directement aux hostilités
(que tu fasses la guerre).
3) Si tu as moins de 15 ans, tu ne peux pas être enrôlé(e)
(recruté(e)) dans une armée. Si les États incorporent (font rentrer à l'armée)
des jeunes de 15 à 18 ans, ils doivent en priorité enrôler les plus âgés.
4) Si tu es concerné par un conflit armé, les États ont l'obligation de te protéger et de te soigner.

Article 39 : Tu as droit à la réadaptation et à la réinsertion
Les États doivent t'aider à te réadapter et à te réinsérer socialement
(t'aider à retrouver une vie normale), si tu as été victime de négligence, d'exploitation, de sévices, de tortures ou de toute autre forme de traitements cruels.

Article 40 : La justice et les droits des mineurs
1) Si tu es suspecté ou reconnu coupable d'avoir commis un délit
(vol, crime...), tes droits fondamentaux doivent être respectés. Il doit être tenu compte de ton âge et tout doit être fait pour que tu réintègres la société.
2) Pour cela les États devront veiller :
    a) à ce que tu ne sois pas accusé injustement;
    b) à ce que tu bénéficies de garanties telles que :

  • être présumé(e) innocent(e) jusqu'à preuve du contraire (penser que tu peux être innocent jusqu'à ce qu'on te déclare coupable dans un tribunal)
  • être informé(e) des accusations portées contre toi
  • avoir un procès juste et équitable, qui tienne compte de ton âge et de ton intérêt
  • avoir droit à une procédure qui tienne compte de ton âge,
  • avoir la possibilité d'aller en appel (refaire le procès);
  • te faire assister par un avocat
  • te faire assister, si nécessaire, d'un interprète (un traducteur),
  • avoir droit au respect de ta vie privée.

3) Les États doivent adopter des lois et des procédures adaptées à ton âge ;
En particulier, ils devront :
    a- définir l'âge en dessous duquel on ne pourra pas considérer que tu enfreins la loi
(que tu  commets un délit)
,
    b- prendre des mesures pour s'occuper de toi, sans devoir passer par la voie de la justice, en respectant bien sûr tous tes droits.
4) Les États doivent organiser un système d'encadrement et d'éducation pour assurer ton bien-être, en fonction de ta situation et de l'infraction
(le délit)
que tu as commise.

Article 41 : Tu as droit à la protection la plus favorable
Si la loi en vigueur dans ton pays t'est plus favorable
(si elle est meilleure) que le texte de la présente Convention, c'est la loi la plus favorable de ton pays qui doit être appliquée.

Article 42 : La diffusion des droits
Les Etats doivent faire connaître le texte de cette Convention aussi bien aux adultes qu'aux enfants

09:11 Écrit par yZa | Lien permanent | Général | Commentaires (0) |  Facebook |

Une cause qui me tient vraiment à coeur...

http://www.youtube.com/watch?v=VSEhzWUKzjU

 

écoutez le clip il est vraiment bien fait et il parle des enfants dans le monde qui n'ont pas la chance de vivre une vie de bonheur comme nous en avons le privilège...

Prendre conscience est déjà un grand pas en avant... alors surfez sur le site http://www.pouruneautreenfance.be/dotorg/plan_fr.html

08:49 Écrit par yZa | Lien permanent | Général | Commentaires (1) | Tags : plan belgique, slam, aide, enfance |  Facebook |

14/05/2007

Petite citation du jour

"La vie est comme un miroir. Si tu lui souris, elle te renvoie ton image."

[Louis Nucera] Romancier Français

sourire2

 

Bonne journée et à très bientôt ;o))

12:41 Écrit par yZa | Lien permanent | Général | Commentaires (0) | Tags : louis nucera |  Facebook |

13/05/2007

Heureuse fête à toutes les mamans

L'amour d'une maman, c'est la conviction que ses poussins sont des cygnes ; ce qui est la meilleur façon de donner du moral à des enfant qui sont convaincus d'être de vilains petits canards. "Pat Brown"

 

maman

13:16 Écrit par yZa | Lien permanent | Général | Commentaires (0) |  Facebook |

11/05/2007

Mais comment ai-je pu oublier ça !!!

Mais comment ai-je pu oublier ça !!!

marcel_berlanger

 

C'est impardonnable j'ai oublier de vous parler du KunstenFESTIVALdesArts que vous trouverez en détail sur http://www.kfda.be allez y il est également incontournable, génialement bien organiser, et pleins d'audace et de nouveautés, tout pour plaire. Cela se passe un peu partout à Bruxelles du 4 au 26 mai. Il y a de tout, pour tout le monde, petits et grands. Amusez-vous!

Me revoilou...!

Bon voilà, j'avais juste besoin de me retrouver un peu après nos deux derniers spectacles qui se sont enchainés assez vite, mais très riche et très prenant qui m'ont permis de prendre des repères fort et des bases de construction solide.

 

Merci Monsieur Mastin, de nous guider avec patience, pédagogie et réalisme dans ce voyage extraordinaire.

Malheureusement nous sommes à la fin de l'année pédagogique de l'Académie :o( (le temps va de plus en plus vite) mais ce n'est pas pour ça que le travail se termine, au contraire, c'est maintenant qu'il prend tout son essence car c'est le moment de créativité pour faire des projets en tout sens.

 

Alors récapitulons : vous n'avez pas oublier bien sur le stage proposé par Béatrice Didier au Théâtre Océan Nord du 16 au 25 mai prochain, avec Neyvelli Venkatesh où l'on se mettra au rythme de la musique Indienne.

 

Super excitée à l'idée de pouvoir enfin voir le spectacle de Wim Vandekeybus SPIEGEL (miroir), le 20 mai prochain, je vous propose de surfer sur son site plutôt que d'essayer de vous expliquer son univers incontournable, intrigant et interpellant de la danse contemporaine http://www.ultimavez.com/ Attention âme sensible s'abstenir car les propos tenu sont parfois cru et très fort, moi cela me plaît énormément …Cela se passe au Singel à Anvers http://www.desingel.be/

 

Plus tard il y a le tournage pour le nouveau film de Jaco Van Dormael "Mr. Nobody" en tant que figurante…oui oui je sais la figuration c'est trop ….comment dire, long, pénible, pesant, mais bon je trouvais cela un bon moyen, pour me rendre compte de ce que c'est qu'un tournage surtout avec un réalisateur comme Jaco… intéressant. http://www.evene.fr/livres/livre/jaco-van-dormael-mr-nobo... voici un compte rendu de l'histoire, du réalisateur etc…

 

Et comme ça nous arrivons aux vacances d'été, déjà, et là c'est le carrousel infernal des festivals en tout genre… de Couleur Café, Francofolies en passant par Werchter et tout les autres endroits possible et imaginable où l'on peut rassembler une foule ivre de musique, de joie, de danse et… D'ailleurs je vous invite à surfer sur le plus beau et efficace des site du monde de la musique j'ai nommé http://interactif.skynetblogs.be avec la non moins merveilleuse et souriante Marie-Amélie Mastin,

Mama mastin

 qui vous en dira beaucoup plus et avec beaucoup plus de professionalisme que moi, sur tous les festivals de musique de l'été. ;o)

 

Mais il y a aussi le Festival d'Avignon, et c'est là que je vais passer dix jours pour me baigner dans le théâtre, le spectacle et la culture. D'ailleurs à ce sujet là, j'aimerais vous proposer une rencontre avec un jeune mais très sympathique acteur, metteur en scène, qui se produira cet été à Avignon. Je vous présente Jean Noël Delfanne

m_ce1ba2984b0e6c02ebb19a1acb502d3b

http://www.fashionfact.com/toutsurlecri/concept.htm allez surfer cela vaut vraiment la peine en plus il aide un cause qui me tiens également à cœur c'est-à-dire http://www.childfocus.be/ et il organise une manifestation à laquelle vous aussi vous pouvez participer.

Le festival d'Avignon accueille cet année en artiste associé Frédéric Fisbach.

image_img_Frederic_Fisbach001

 

Après des études au Conservatoire national supérieur d'Art dramatique, Frédéric Fisbach suit Stanislas Nordey au sein de la troupe permanente au Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis, de 1991 à 1993, où il joue dans les spectacles Bête de Style, Calderon, Pylade de Pasolini. Il joue également dans Vole mon dragon présenté au Festival d’Avignon et au Théâtre de la Bastille. Au Théâtre des Amandiers de Nanterre, il joue sous la direction de Stanislas Nordey dans Splendid’s de Jean Genet, Ciment de Heiner Müller, Le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare et avec Jean-Pierre Vincent dans Tout est bien qui finit bien de Shakespeare.

En 1992, il signe sa première mise en scène, Les Aventures d’Abou et Maimouna dans la lune au Théâtre Gérard-Philipe de Saint Denis. Depuis 1994, il a notamment mis en scène Une planche et une ampoule, L’Annonce faite à Marie de Paul Claudel au Théâtre des Amandiers de Nanterre (et en tournée en France et à l’étranger, pour 100 représentations), Un Avenir qui commence tout de suite de Vladimir Maïakovski au Théâtre des Fédérés, L’Ile des morts/ Le Gardien de Tombeau de Strindberg et Kafka au Studio-Théâtre de Vitry, Bérénice de Racine au Théâtre de la Bastille et au Festival d’Avignon, les Paravents de Jean Genet au Théâtre national de la Colline (2003), l’Illusion comique de Pierre Corneille au Festival d’Avignon, à l’Odéon – Théâtre de l’Europe et en tournée en France pour 102 représentations (2004-2005), Animal de Roland Fichet au Théâtre de Vidy Lausanne, au Théâtre National de la Colline et au Théâtre National de Bretagne. Ce spectacle s’intègre dans le cadre d’une plus vaste coopération franco-africaine soutenue par l’AFAA.

À l'opéra, il a monté Forever Valley de Gérard Pesson sur un livret de Marie Redonnet au Théâtre des Amandiers de Nanterre, Kyrielle du sentiment des choses de François Sahran sur un livret de Jacques Roubaud au Festival d’Aix en Provence et au Théâtre national de la Colline (2003), Agrippina de Haëndel au Théâtre de Saint Quentin en Yvelines, Shadowtime de Brian Ferneyhough sur un livret de Charles Bernstein pour la Münchener Biennale, le Festival d’Automne 2004, le festival du Lincoln Center à New-York et à la Ruhr-Triennale en 2005.

Il collabore régulièrement avec le chorégraphe Bernardo Montet avec qui il a créé une "académie de l'interprète" et avec Robert Cantarella avec qui il a mené deux chantiers, l’un sur Molière et Corneille en 2003, l’autre à partir d’un corpus de textes pré-classiques durant le Festival d’Avignon 2004. Il est président de l’association Sans Cible, regroupement de metteurs en scène pour réfléchir sur la place du théâtre dans l’espace public, qui a publié L’Assemblée théâtrale en 2003 et La Représentation en 2004.

Lauréat de la Villa Médicis hors les murs au Japon en 1999, il a mis en scène Nous, les héros de Jean-Luc Lagarce en japonais à Tokyo et Tokyo Notes de Oriza Hirata avec une équipe franco-japonaise à la Villette en 2000. Cette collaboration franco-japonaise s'est poursuivie dans Les Paravents de Jean Genet présenté au Théâtre national de la Colline, primé au Festival de Salzburg dans le cadre du programme des jeunes metteurs en scène. En décembre 2005, il a mis en scène Gens de Séoul d’Oriza Hirata en japonais pour le Setagaya Public Theatre de Tokyo.

De 2002 à décembre 2006 il a dirigé le Studio-Théâtre de Vitry, où il a développé un laboratoire de recherche dont les portes sont fréquemment ouvertes à des "spectateurs associés" pour des formes inhabituelles (chantiers, représentations durant la journée, rencontres…).

Depuis janvier 2006, il est, avec Robert Cantarella, codirecteur du «104 » à Paris.

Au Festival d’Avignon, Frédéric Fisbach a déjà joué dans
Vole mon dragon d’Hervé Guibert dans la mise en scène de Stanislas Nordey en 1994 et présenté comme metteur en scène Bérénice, codirigée avec Bernardo Montet, en 2001, L’Illusion comique en 2004 et Gens de Séoul d’Oriza Hirata en 2006.

Le programme du festival est en ligne sur le site officiel http://www.festival-avignon.com Bon surf.

 

En espérant que cette première mise en appétit vous plaise je vous dit à tout bientôt

Belle journée à vous tous, même si le vent vous bafoue, vous perturbe il est aussi là pour nous revivifier.

 

 

10/05/2007

En construction...

A la recherche de bon spectacle à vous proposer cela prends plus de temps que je ne croyais et je serai donc bientôt parmi vous avec plusieurs propositions.

Patience... je reviens!

 

 

09:39 Écrit par yZa | Lien permanent | Général | Commentaires (0) |  Facebook |

07/05/2007

Losing my religion...

J'adore

13:24 Écrit par yZa | Lien permanent | Musique | Commentaires (0) | Tags : losing my religion, r e m |  Facebook |

06/05/2007

Chers vous,

Cela se fait : Lundi 7 mai 2007
Cela se passe : à la FERME DU BIEREAU

Cela commence : à 20H

C’est : une mise en travail ou autrement dit des performances poétique!

« Je suis perdue, et essaye de trouver chemin, pour arriver à un endroit où je pourrai me reperdre après, et ainsi avancer dans l’étonnant voyage qu’est celui de devenir artiste… ! »

Frustration, questionnement, action, prise de risque, déséquilibre….toutes ces choses font parties de moi ou je fais partie de toutes ces choses ;o)  me voilà en pleins travail. Parfois angoissée mais extrêmement heureuse de le faire.

Présentation, mise en scène, pédagogue, artiste : Monsieur Jean Mastin

P.H.O.T.O.G.R.A.P.H.E. : Roger Wibert

Artisans-Acteurs :       Diane Cornet, Xavier Dandoy, Isabelle de Burbure de Wesembeek, Michel Keyaerts, Laetitia Harutunian, Dominique  Lissenko, Laurent Louveaux, Mark Mezzano Luna, Soccoro Madueno, Barbara Mahieu, Jonathan Thiry

Affiche PMR REM compressed

 

A demain...! si vous osez ;o)

22:48 Écrit par yZa | Lien permanent | Général | Commentaires (0) |  Facebook |

05/05/2007

 

 

22:41 Écrit par yZa | Lien permanent | Général | Commentaires (0) |  Facebook |

03/05/2007

Merci à vous...chers lecteurs!!!

Je n'en reviens pas....En un mois vous avez été plus de 500 à venir visiter mon site, alors là j'en suis toute excitée. Comment vous dire merci vous dire que je vais continuer à vous inviter à pleins de spectacles et autres. N'hésitez pas de laisser des commentaires, des suggestions etc....cela fait toujours plaisir de savoir ce que vous pensez.

Encore et encore merci et revenez quand vous voulez la porte est ouverte soyez les bienvenues.

Belle nuit et faites de merveilleux rêves enchanté.

etoiles en formation compressed

 

Bises à toutes et tous

00:15 Écrit par yZa | Lien permanent | Loisirs | Commentaires (0) | Tags : merci, etoles, reves |  Facebook |

02/05/2007

Misterioso-119, j'en suis encore toute retournée..

Bravo bravo bravo !!! A l'auteur, des textes qui vous fouettes la figure et vous renvoie à la maison, après une journée tranquille au soleil , pas de problèmes et puis là tiens je te donne ça et maintenant rentre chez toi et penses, réfléchis tortures toi les méninges!!

Les actrices, pffff... proche de la virtuosité...tout dans la simplicité grand et facile. Des émotions, qui vous font arrêter de respirer. Des métamorphose parfois impressionnante, des personnages vrais.

Une mise en scène minimaliste très simple grand et facile mais voilà tout cela paraît facile mais faut le faire...et il l'a fait, ils l'ont fait! Merci merci de faire tout ça pour nous, pour nous interpeller, et ne vous en faites pas nous l'avons été.

Bravo Alex j'en suis encore toute retournée. Continus ne lâche pas même si par moment... cela en vaut vraiment, vraiment la peine.

Et vous, chers lecteurs de blogs... encouragez de jeunes metteurs en scène et aller voir cette superbe pièce vous ne serez pas déçu.

Misteriosoweb

Mise en scène: Alex Lorette

Avec: Hélène Couvert, Alexia Depicker, Daniela Ginevro, Cachou Kirsch, Justine Venet, Françoise Walot.

Univers sonore: Arnaud Blanpain

Création lumière: Paulo Muacho Vilhalva

Costumes: Hélène Kufferath

Tarifs: 12 € / 8 €

Reservations et informations : 02 639 09 80 et/ou www.theatremarni.com

01/05/2007

Annonce de Casting...

Pour ceux que cela pourrait intéresser

(je ne suis pas responsable je passe l'info c'est tout!!)

 

            Pour le tournage du film de Jaco Van Dormael, intitulé Mr Nobody, nous recherchons des figurants.

            Comme une partie du film se déroule dans les années 80 aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, nous sommes en quête de personnes ayant le look adéquat, à savoir : les hommes aux cheveux pas trop courts, moustaches et barbes les bienvenues, pour les femmes, pas de mèches colorées.

 

Nous recherchons également :

  • Des garçons  entre 10 et 18 mois, des jumeaux de préférence
  • Des garçons entre 8 et 10 ans sachant nager
  • Des filles entre 8 et 10 ans sachant nager
  • Des garçons et des filles de 12 ans
  • Des ados entre 14 et 18 ans, habitant dans la région de Bruxelles.
  • Un DJ de 25 à 35 ans
  • Des femmes, des hommes et des enfants d'origine asiatique
  • Une femme d'origine indienne
  • Des secouristes
  • Des pompiers
  • Des infirmiers et des infirmières
  • Des coiffeuses âgées de 20 à 30 ans.

 

 

Vous correspondez au profil recherché : n'hésitez pas à me contacter par mail de préférence nobodyfiguration@hotmail.com ou par téléphone 0497/82 84 54 pour prendre rendez-vous au casting.

 

Merci beaucoup.

Anne Demily

10:32 Écrit par yZa | Lien permanent | | Commentaires (4) | Tags : jaco van dormael, casting, mr nobody |  Facebook |

La rosée ce matin...petites perles poétiques,

Un regard , le mien ce matin,

La vie humaine est une rosée passagère (proverbe Japonais)

 

"...Faut-il éternellement souffrir, ou fuir éternellement le beau? ..." (Charles Baudelaire)

 

Rosé du matin 2
Rosé du matin rogné

Fées répandez partout la rosée sacrée des champs

(William Shakespear) extrait de - Le songe d'une nuit d'été.

08:26 Écrit par yZa | Lien permanent | Photos | Commentaires (1) | Tags : rosee, baudelaire, choquette, image |  Facebook |